Aller au contenu principal

Une campagne numérique pour une stratégie alimentaire suisse

Corps

A l’avenir, pourrons-nous nous alimenter de manière plus saine et durable à la fois ? Oui. C’est la réponse des scientifiques qui ont étudié l’alimentation du futur dans le cadre du Programme national de recherche « Alimentation saine et production alimentaire durable » (PNR 69). Ils recommandent une stratégie politique claire afin d’adapter le système alimentaire suisse d’ici à 2050.

En tant que responsables du transfert de connaissances du PNR 69, nous avons exprimé les résultats et les recommandations du programme à l’intention de différents groupes cibles : d’une part pour un public d’experts issus de la politique, de l’alimentation et de la production alimentaire, d’autre part pour un large cercle de consommatrices et consommateurs, qui n’ont pas de connaissances spécifiques préalables.

Dans un premier temps, nous avons mis en place un groupe de réflexion appelé Sounding Board, composé de représentantes et représentants des milieux de la production, de la distribution, de la santé et de la protection des consommateurs, ainsi que d’experts attachés à la Confédération et aux cantons. Dans ce gremium et à l’occasion de plusieurs réunions, nous avons discuté des recommandations issues de la recherche et des conséquences possibles dans la pratique.

Nous avons ensuite préparé un rapport de synthèse à l’intention des experts, résumant les principales conclusions et recommandations des 26 groupes de recherche. Pour les consommatrices et consommateurs, nous avons opté pour une stratégie numérique, en plus du travail médiatique classique. Cela nous a permis d’atteindre les publics là où ils se trouvent : sur le web et dans les réseaux sociaux.

Ernährungssystem

Le site web www.sainetdurable.ch a fait office de base en présentant de courtes vidéos, des podcasts et des résumés des projets expliquant la relation entre une alimentation saine et une production alimentaire durable. En collaboration avec un groupe de recherche du PNR 69, nous avons élaboré un simulateur interactif, lequel, sur la base de modèles scientifiques, permet aux consommatrices et consommateurs de tester les effets de différentes modifications de leur alimentation sur la santé et l’environnement.

Les messages et les contenus centraux du site web www.sainetdurable.ch ont été diffusées par des publications sponsorisées sur les réseaux sociaux, et dans le cadre d’une campagne publicitaire Google. Les utilisatrices et utilisateurs intéressés peuvent ainsi partager les messages qui les intéressent dans leurs propres réseaux. Le site web a attiré plus de 12'000 personnes entre fin juin et mi-septembre, et les deux vidéos en motion design ont été vues plus de 9000 fois (Youtube et site).

Au parlement fédéral, les discussions actuelles sur l’évolution future de la politique agricole offrent l’occasion d’examiner les recommandations du PNR 69 pour une stratégie alimentaire. La Commission de l’économie et des redevances du Conseil des Etats (CER-E), chargée du dossier, demande au Conseil fédéral par le biais d’un postulat de présenter un rapport sur l’orientation future de la politique agricole. Ce faisant, les résultats du programme de recherche ouvrent de nouvelles perspectives pour l’agriculture, notamment en renforçant son rôle d’actrice de la santé publique. 

Simulator

Instructif, coloré et rigoureux: le dossier «La Suisse et Horizon Europe»

Corps

Il était prévu d’organiser un échange avec les membres du parlement sur le rôle de la Suisse dans l’Espace de recherche européen. Les parlementaires devaient se constituer un avis dans le cadre du débat sur le Message relatif au financement de la participation de la Suisse aux mesures de l’Union européenne dans le domaine de la recherche et de l’innovation pendant les années 2021-2027 (paquet Horizon). Mais le coronavirus a empêché l’organisation d’un tel événement. Il fallait donc trouver une autre voie pour informer les parlementaires de manière exhaustive. Et le temps pressait, car la séance de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil des Etats, lors de laquelle ce Message devait être débattu, approchait à grands pas.

Il fallait trouver une solution numérique attrayante permettant de s’informer, qui soit simultanément dans un format pouvant être imprimé. Nous avions l’ambition de tenir un équilibre entre l’approfondissement des enjeux complexes et la prise en compte d’une palette très large d’informations différentes. Ainsi est né le dossier «La Suisse et Horizon Europe. En six questions» du Réseau FUTURE. Le dossier offre une vision d’ensemble sur le rôle de la Suisse dans l’Espace de recherche européen. En six chapitres, qui posent chacun une question essentielle, les informations sont mises en valeur grâce à des graphiques pertinents et animés. Celles et ceux qui souhaitent approfondir la matière, peuvent le faire en cliquant sur les nombreux liens externes.

CERN

Le processus d’acquisition des informations et des données destinées aux graphiques, en passant par la rédaction et la traduction des textes, puis la mise en œuvre graphique se sont concentrés sur quelques semaines seulement. Le résultat est un document unique en comparaison avec toute autre documentation disponible sur le thème en question.

Le dossier démontre que la Suisse joue un rôle central en Europe du point de vue de la mise en réseau dans le domaine de la recherche et de l’innovation. Il met en évidence la grande continuité de l’échange scientifique au-delà des frontières suisses. Nous sommes confiants sur le fait que les parlementaires puissent trouver dans ce document des informations intéressantes, qui leur apportent un soutien pour se constituer leur avis sur la question. Constatez-le par vous-même!

Portrait d’une entreprise sur le front de la mobilité

Corps
Qu’est-ce que le «sillon»? Le prix de mon ticket de trolleybus couvre-t-il le coût de la ligne que j’emprunte? Une subvention versée pour l’achat d’un nouveau bus va-t-elle aussi financer le renouvellement des quais de train? Pourquoi une entreprise de transports publics se lance-t-elle dans des projets immobiliers?
Les Transports publics fribourgeois (TPF) sont confrontés au quotidien aux interrogations de leurs usagers. Pour répondre aux questions justifiées du public, les TPF ont décidé de se doter d’un nouveau portrait d’entreprise, sous la forme d’un microsite accessible au plus grand nombre. En 2018, VIRTÙ Public Affairs AG et l’agence Details ont été mandatés à cet effet.
Afin de présenter de manière optimale cette réalité d’entreprise, nous avons procédé à un vaste état des lieux. Accompagnés du secrétaire général des TPF, nous avons rencontré les directeurs des quatre sociétés qui composent le groupe: TPF Holding, qui chapeaute le tout, TPF Trafic, TPF Infra et TPF Immo. Cela nous a permis de connaître la structure des TPF en profondeur.
Une information accessible au plus grand nombre
Sur la base de ce tour d’horizon exigeant, nous avons proposé pour le microsite une formule articulée autour de la gare multimodale, qui permet d’appréhender en un coup d’œil la diversité des activités des TPF. Ce point d’entrée permet de thématiser l’enjeu de la mobilité dans ses différentes formes, de l’infrastructure ferroviaire, du développement immobilier, et des règles d’organisation et de financement de l’ensemble. Nous avons également présenté l’histoire centenaire de l’entreprise. En partenariat avec nos référents des TPF, nous avons investi un grand effort de vulgarisation, afin de rendre intelligibles même les aspects les plus complexes de l’entreprise.
La ligne graphique développée par l’agence Details, qui nous fait survoler les TPF avec une vision d’oiseau, permet de prendre du recul sur l’entreprise, afin de mieux comprendre ses différentes composantes et leur insertion dans le tissu fribourgeois. Parallèlement, pour susciter l’intérêt des internautes, nous avons conçu plusieurs infographies, comme par exemple celle illustrant le calcul du «sillon», l’unité de mesure permettant de facturer l’utilisation du rail aux entreprises de transport. Le microsite se doit également de tenir compte des réalités actuelles du web. Aujourd’hui, une majorité des utilisateurs consultent le site des TPF via leur smartphone ou tablette. Le portrait d’entreprise est aujourd’hui accessible à toute personne qui s’intéresse, même spontanément, au fonctionnement des Transports publics fribourgeois.
 
Microsite TPF

Parlons d’identité!

Corps

Une fusion de communes est par essence technique et politique. De la gestion des réseaux de fluides et d’énergie aux cercles électoraux, en passant par le taux d’impôt, de nombreuses questions doivent être traitées durant l’élaboration d’une convention de fusion. Une autre composante peut toutefois jouer un rôle important dans l’adhésion de la population: la dimension identitaire. Nous avons donc proposé à l’Assemblée constitutive du Grand Fribourg, que nous accompagnons depuis le printemps 2018, de créer une plateforme dédiée à l’identité du Grand Fribourg. Cette plateforme sera animée tout au long du projet de fusion des neuf communes du Grand Fribourg.

Le blog «Parlons d’identité!» est entré en activité en décembre 2018. Il est animé par une quinzaine de blogueuses et de blogueurs habitant et/ou travaillant dans le périmètre du Grand Fribourg. Ces représentant-e-s de la société civile sont tout-e-s externes à l’Assemblée constitutive. J’ai le plaisir de coordonner cette équipe créative et motivée, de tous âges et de tous horizons. Au lancement du blog, nous lui avons remis une charte rédactionnelle. Les blogueuses et blogueurs sont libres de choisir les sujets de leurs chroniques, qui doivent être en lien avec le projet de fusion et/ou avec le fonctionnement, les caractéristiques, l’historique ou la vie locale des communes du périmètre. Ces chroniques peuvent prendre la forme d’articles factuels, d’opinions, de reportages photos ou audios ou encore de vidéos. De plus, nous collaborons avec l’école professionnelle eikon: dans le courant de l’année 2019, ses étudiant-e-s en arts appliqués vont réaliser une série de vidéos sur l’identité.

D’une communication de promesses à une communication de contenus

Corps

En 2017, VIRTÙ Public Affairs AG et FrankR ont été mandatées pour soutenir Bluefactory Fribourg-Freiburg SA (BFF SA) dans sa communication autour du quartier d’innovation blueFACTORY. Porté par la Ville et l'Etat de Fribourg et coordonné par BFF SA, le projet de blueFACTORY vise à transformer une friche industrielle en un quartier mêlant entreprises, innovation, culture et logements. 

Afin de définir une stratégie de communication répondant aux attentes des différents publics, nous avons procédé à une vaste analyse de situation. Dans un premier temps, nous avons examiné l’image de blueFACTORY dans les médias et les débats politiques. Nous avons ensuite rencontré plusieurs locataires du site, afin de connaître leur position à l’égard de blueFACTORY. Ces entretiens ont aussi permis de sonder les locataires sur l’image renvoyée par blueFACTORY à l’externe. Dans un troisième temps, nous avons analysé les outils de communication existants.

Cet état des lieux nous a permis de dresser deux conclusions. D’une part, le positionnement voulu par BFF SA ne correspondait pas au positionnement perçu par ses publics. D’autre part, la communication sur blueFACTORY était centrée sur des promesses, au détriment de la communication de contenus. Fréquente dans les nouveaux projets, la communication de promesses crée immanquablement de la frustration auprès des publics. Ces décalages se traduisent par un déficit d’image. 

Il faudra du temps pour combler ce déficit. Nous avons toutefois entrepris diverses mesures pour valoriser les contenus du quartier d’innovation. Au début de l’année 2018, nous avons procédé à une refonte du site internet de blueFACTORY. L’architecture du nouveau site est simple; elle met en avant les contenus actuels, les sociétés établies sur le site et les événements organisés dans le quartier. Une foire aux questions fait la transparence sur le projet. Nous avons également publié le rapport annuel 2017 de blueFACTORY et lancé une newsletter électronique, qui relate les actualités du quartier d’innovation. En un an, le nombre d’abonnés a grimpé de 270 à 585!

Site blueFACTORY